Dropshipping

Table des matières
    Add a header to begin generating the table of contents

    Signification du dropshipping

    Fondamentalement, le dropshipping, parfois aussi appelé Fulfillment ou livraison directe, n’est pas une nouveauté. Le principe est simple : les commandes des clients sont reçues par un détaillant, mais ne sont pas expédiées par ce dernier, mais par le fabricant ou le grossiste directement au client. Le détaillant économise ainsi complètement en frais d’entreposage et de logistique. Un maillon de la chaîne d’approvisionnement est ainsi pratiquement sauté.

    • Client
      Commande auprès d’un vendeur et reçoit des marchandises de la part du fournisseur de dropshipping. À aucun moment le client ne prend connaissance du modèle de dropshipping, puisqu’il ne passe sa commande que via la boutique.
    • Vendeur
      Également appelé dropshipper, il propose ses produits (par exemple via une boutique en ligne) et « commande » au fournisseur de dropshipping après une commande-client avec livraison directe à ce dernier.
    • Fournisseur dropshipping
      Emballe les produits commandés pour le client et les expédie. L’emballage est ici conservé sous la marque du vendeur / dropshipper.

    Le processus de dropshipping en bref:
    Le dropshipping en bref

    Exemple pratique du secteur B2C

    Un client commande un jeu vidéo sur une boutique en ligne. Le détaillant en ligne (= dropshipper) reçoit la commande et la transmet à un grossiste pour l’exécution logistique. Le grossiste effectue à son tour la livraison pour le compte du détaillant. Pour le client, il n’apparaît souvent pas du tout. Il a plutôt le sentiment de recevoir tous les services d’une seule et même source, c’est-à-dire du commerçant. En ce qui concerne la profondeur du service, il en existe plusieurs formes, que nous allons examiner plus en détail.

    Quels sont les types de dropshipping?

    Le dropshipping existe sous différentes formes, une distinction fondamentale devant être faite entre l’exécution à partir d’un entrepôt de commerce de gros et d’un entrepôt de consignation. On lie parfois le terme de commission, mais c’est une erreur. Dans ce cas, un commerçant en ligne vend des marchandises sur le compte de quelqu’un d’autre et reçoit une commission. Cela n’a rien à voir avec le dropshipping. Il suffit d’être capable de distinguer deux variantes de dropshipping :

    Variante 1 : Exécution via un entrepôt de commerce de gros
    Avec cette variante, le détaillant en ligne a potentiellement accès à l’ensemble de l’assortiment du grossiste. Toutefois, cela ne s’applique que si des stocks suffisants sont disponibles. Si le dropshipper a dans sa boutique en ligne des produits qui ne sont plus disponibles dans l’entrepôt du grossiste, la commande ne peut également plus être honorée. Dans ce modèle, le détaillant supporte à la fois ses coûts d’achat et les frais d’expédition au client.

    Variante 2 : Exécution via un entrepôt de consignation.
    Le terme « entrepôt de consignation » signifie traditionnellement qu’un grossiste installe un entrepôt dans les locaux ou à proximité de son client, la propriété des marchandises n’étant transférée au client que lorsque l’article est retiré de l’entrepôt. Le dropshipping est quelque peu différent. Ici, un grossiste aménage une zone de stockage séparée dans son entrepôt central pour le détaillant en ligne. Le détaillant bénéficie d’un approvisionnement sécurisé en marchandises, car les stocks sont détenus exclusivement pour lui et aucun tiers n’y a donc accès. Cependant, cela est souvent associé à des coûts supplémentaires ou à certaines obligations d’achat.

    Combien coûte le dropshipping?

    Le dropshipping est bien sûr associé à des coûts pour les commerçants en ligne. Il s’agit notamment de :

    • Frais d’expédition
    • Frais de manutention
    • Suppléments pour les petites quantités

    Le domaine des frais d’expédition est relativement transparent. Ici, seuls les frais d’expédition standard du marché sont facturés. Les grossistes ont généralement recours aux conditions spéciales offertes par les services de colis, ce qui se traduit par des conditions favorables pour le détaillant.

    Les frais de manutention, parfois aussi appelés « frais d’enlèvement et d’emballage », sont généralement facturés par article. Ils couvrent les frais de prélèvement et d’emballage des envois individuels.

    Tu peux également être confronté à des suppléments pour les petites quantités. Il s’agit d’une pratique relativement répandue chez les grossistes qui l’utilisent pour se protéger des petites commandes. Cette demande minimale n’est pas rare.

    Avantages et inconvénients du dropshipping

    Le dropshipping est considéré par de nombreuses entreprises du milieu du commerce électronique comme un moyen de se lancer dans le commerce en ligne en peu de temps, sans investissement et sans connaissances particulières. On croit parfois que « n’importe qui » peut se constituer un revenu passif grâce au dropshipping.

    Pourtant, ce n’est pas du tout le cas ! Ce n’est pas parce qu’une certaine méthode d’expédition est utilisée que les autres défis d’un commerce de détail sont éliminés et qu’aucun savoir-faire n’est donc nécessaire.

    Si nous comparons directement le dropshipping et l’expédition classique, il devient clair quels sont les avantages et les inconvénients :

    Caractéristiques du dropshipping Caractéristiques de l’expédition classique
    + Faible investissement requis – investissement dans l’entrepôt et la logistique requis.
    + Peu de capital immobilisé – capital immobilisé dans les stocks
    + Grand assortiment possible – Assortiment limité
    + Une forte croissance en peu de temps – Une croissance lente seulement
    + Simple à internationaliser – Difficile à internationaliser
    – Marges faibles + Marges élevées grâce à l’achat et à la vente directe
    – Vente croisée (cross-selling) difficile + Vente croisée possible avec un seul envoi.
    – Frais d’expédition difficiles à calculer + Les frais d’expédition sont fixes
    – Stocks non contrôlables + Contrôle total des stocks (quantité, qualité)
    – Situation de livraison incertaine + Clarté de la situation de livraison pour le client final
    – Faible contrôle + Contrôle de l’itinéraire d’expédition, du délai de livraison et du temps de livraison
    – Difficulté de traitement des retours + Facilité de traitement des retours

    Quels sont les avantages du dropshipping?

    Comme le montre la section précédente, le dropshipping présente plusieurs avantages :

    Tout d’abord, il élimine la nécessité d’acheter et de stocker des marchandises coûteuses, ce qui permet d’économiser en capital.

     Tu économises sur l’espace de stockage et le personnel de l’entrepôt.
    Tu n’as pas non plus de frais de logistique.
    De plus, il n’y a pas de risque de se retrouver coincé avec des manutentionnaires.
    Un autre avantage est que, dans de nombreux cas, tu peux fixer toi-même la marge bénéficiaire. Bien que certains fournisseurs de dropshipping fixent des prix minimums, il n’y a théoriquement aucune limite supérieure, si ce n’est la sensibilité au prix de tes clients.
    Un autre point positif est la bonne évolutivité. Avec le dropshipping, tu peux élargir ta gamme de produits en peu de temps, opérer à l’international et couvrir les pics de commandes sans problème.

    Quels sont les inconvénients du dropshipping ?

    Pour diverses raisons, il n’est pas toujours judicieux de créer une entreprise en ligne uniquement sur la base du dropshipping. En gros, le dropshipping est particulièrement avantageux en termes de besoins d’investissement et d’évolutivité. En revanche, il présente certains inconvénients comme :

    de faibles marges
    une faible orientation client
    une perte de contrôle sur ses propres produits

    Dans quels domaines le dropshipping peut-il être utilisé?

    La méthode de vente dropshipping convient en principe à presque tous les types d’entreprises commerciales. Il peut notamment être utilisé dans les scénarios suivants :

    • Dans ta propre boutique en ligne
    • Sur les places de marché (Marketplace)
    • Dans le commerce stationnaire

    Le dropshipping pour le E-commerce

    Le dropshipping est le plus souvent utilisé en relation avec la propre boutique en ligne d’un commerçant. Mais un bon nombre d’entre eux utilisent également cette stratégie sur des Marketplace bien connues telles qu’Amazon et eBay. Le principal avantage est l’énorme portée des places de marché. Les produits peuvent être trouvés ici par un très grand nombre d’acheteurs potentiels. Cependant, les places de marché électroniques présentent également des inconvénients. Par exemple, le dropshipper doit se conformer aux règles (parfois strictes) des fournisseurs de plateformes. Amazon, par exemple, interdit purement et simplement la vente de certains produits. Enfin, les fournisseurs facturent naturellement des frais d’utilisation.

    Le dropshipping dans le commerce stationnaire

    Ce que l’on sait moins, c’est que le dropshipping est également utilisé dans la vente au détail traditionnelle de produits fixes. Dans ce cas, le détaillant ne stocke pas lui-même les produits, mais se contente de mettre à la disposition de ses clients des articles de catalogue ou des articles d’exposition. L’expédition, cependant, est effectuée par le fournisseur. Cela permet de réduire les coûts de stockage et peut constituer un avantage, notamment pour les marchandises volumineuses ou lourdes.


    Réussir dans le dropshipping!

    Après toute cette théorie, tu te demandes si le dropshipping serait un modèle approprié pour ton entreprise, ta boutique en ligne ? Tu trouveras ici de précieux conseils pour que rien ne vienne entraver ta réussite !

    Si tu souhaites te lancer dans le dropshipping, tu seras confronté à une multitude d’offres, de modèles économiques et de prestataires de services différents. Malheureusement, il existe aussi de nombreux moutons noirs dans ce domaine.

    Mais pas de panique ! Grâce aux conseils suivants, tu peux éviter ou résoudre tous ces problèmes.


    Comment trouver le meilleur fournisseur de services de dropshipping ?

    En règle générale, les partenaires réputés ne se spécialisent pas exclusivement dans le dropshipping. Il s’agit plutôt d’entreprises ou de grossistes renommés qui ont élargi leur portefeuille pour inclure ce service.

    Ne choisis donc que des partenaires qui ont de nombreuses années d’expérience. À l’aide d’un extrait du registre du commerce et des sociétés, tu peux obtenir des informations sur la situation de tes partenaires.

    Si possible, limite-toi aux sociétés de capitaux, car elles sont généralement plus solides que les sociétés de personnes ou les entreprises individuelles.

    Conseil : les prestataires de services de traitement des commandes dont le siège et le centre d’expédition se trouvent en Allemagne sont également recommandés. Si ce n’est pas le cas, tu deviens, en tant que « distributeur », automatiquement l’importateur, ce qui peut entraîner des dépenses énormes et des incertitudes juridiques, par exemple en matière de responsabilité du fait des produits.


    Identifier un partenaire approprié, étape par étape

    As-tu déjà un contact existant avec un grossiste ? Alors demande-leur d’abord si un service de dropshipping est possible avant d’aller à la concurrence et d’ennuyer éventuellement ton partenaire. Les grossistes proposent souvent une option de dropshipping sans en faire activement la publicité. Si ce n’est pas le cas, tu dois suivre les étapes suivantes pour trouver un fournisseur approprié :

    1. recherche sur Internet
    2. utilise les moteurs de recherche des fournisseurs
    3. regarde les places de marché de dropshipping
    4. visite les « événements hors ligne »
    1. Recherche sur Internet

    Utilise un moteur de recherche pour trouver des grossistes en dropshipping. Le défi consiste maintenant à distinguer les grossistes réputés des fournisseurs douteux. Une caractéristique importante pour le sérieux est que le grossiste vend exclusivement à des revendeurs et non à des consommateurs finaux. Ces grossistes exigent généralement aussi la preuve que tu diriges une entreprise.

    Un autre facteur est le modèle de paiement. Les frais uniques ou mensuels ne sont pas le signe de partenaires sérieux. Tiens également compte des conseils généraux de la section précédente :

    • choisis un partenaire expérimenté,
    • avec une forme de société robuste
    1. Utilise les répertoires de fournisseurs

    En plus de la recherche générale sur Internet, les répertoires spéciaux de fournisseurs donnent également des résultats intéressants. Quelques exemples:

    • les Pages Jaunes
    • Alibaba
    • Europages

    Toutefois, tu dois effectuer une recherche spécifique pour ton produit ou ta gamme de produits. Le terme de recherche « dropshipping » ne donnera aucun résultat utile. Encore une fois, évalue les prestataires selon le modèle susmentionné.

    1. Regarde les places de marché de dropshipping

    Les marchés de dropshipping tels qu’eBay et Amazon constituent un autre modèle économique. Sur ces plateformes B2B, les produits sont généralement proposés directement à l’achat ou à l’inclusion dans le portefeuille du détaillant en ligne. Les grossistes paient généralement des frais de transaction, tandis que toi, en tant que commerçant, ne dois supporter aucun coût pour la version de base. Cependant, il existe aussi des modèles où des frais mensuels sont facturés pour un accès marchand avec une gamme étendue de fonctions. Voici quelques exemples de plateformes de dropshipping réputées

    • Zentrada
    • Shopware Connect

    Conseil : pour débuter dans le commerce en ligne, tu peux également faire du dropshipping via Amazon ou eBay comme alternative à ta propre boutique en ligne. De cette façon, tu peux vendre tes produits, gagner de l’argent et éventuellement ouvrir ta propre boutique en ligne avec cet argent. À long terme, il est moins intéressant de vendre uniquement via Amazon et eBay en raison des commissions qui s’accumulent. Cependant, c’est un bon moyen pour les débutants de se lancer.

    1. Visite les « événements hors ligne ».

    Même à l’ère du e-commerce, la constitution de réseaux dans la « vraie vie » ne doit pas être sous-estimée. Visite une foire commerciale, par exemple. Ici, tous les contacts importants de l’industrie sont directement sur place et tu peux te renseigner précisément sur la manière dont les différents fournisseurs se comportent en matière de dropshipping.


    Synchronisation des stocks

    Le principal problème du dropshipping est celui des stocks incorrects. L’objectif doit donc être de faire en sorte que les données relatives aux stocks soient transférées sans délai vers ton système de boutique. L’idéal est une synchronisation en temps réel afin que tes clients aient toujours accès à des informations absolument fiables. Si, en revanche, ta boutique indique à tort qu’un article est disponible et que le client ne reçoit toujours pas de livraison, la confiance est perdue.

    Il s’ensuit que tu ne dois travailler qu’avec des partenaires qui permettent la synchronisation des données à intervalles rapprochés ou en temps réel. Si tu sais déjà que ton fournisseur ne met à jour les données qu’à intervalles plus longs, tu dois au moins prévoir un délai suffisant.

    Conseil : si tu disposes de ton propre entrepôt, tu peux garder toi-même en stock un petit nombre des articles de dropshipping les plus populaires et éviter ainsi un goulot d’étranglement dans l’approvisionnement. En pratique, cependant, cela ne fonctionnera qu’avec un assortiment pas trop grand.


    La synchronisation des prix devient un piège à coûts

    Un autre problème du dropshipping, dont de nombreux détaillants peuvent te parler, est l’augmentation inaperçue des prix d’achat. Si cela se produit alors que les marges sont déjà faibles, tu te retrouves rapidement dans le rouge. Ici aussi, les mises à jour des prix doivent être communiquées le plus tôt possible.

    Conseil : Idéalement, le grossiste devrait annoncer les changements suffisamment à l’avance.


    Transmettre correctement le statut de l’expédition aux clients finaux

    Une fois les marchandises expédiées par le grossiste, le client final doit recevoir un avis d’expédition de ta boutique en ligne et le statut d’expédition doit être mis à jour. Il est donc essentiel que le grossiste envoie une notification d’expédition. Si cela se fait exclusivement par e-mail, tu atteindras les limites de cette procédure manuelle lorsque ton chiffre d’affaires atteindra un certain niveau.

    Conseil : tu ne dois donc pas oublier que le traitement automatisé des notifications d’envoi est disponible. Il est pratique ici qu’un numéro de suivi unique soit utilisé dans le processus.


    Fiabilité des dates de livraison : fournir des informations fiables sur les délais

    Tu dois indiquer des délais de livraison réalistes dans ta boutique – même et surtout si les délais de livraison de tes marchandises en stock et des articles en dropshipping diffèrent les uns des autres. Si l’expérience montre que les délais de livraison de ton fournisseur fluctuent, il est préférable de choisir un délai plus généreux.

    Conseil : si les délais de livraison sont constamment trop longs, tu devrais penser à changer de prestataire de services pour ne pas compromettre la satisfaction de tes clients.


    Utiliser des emballages et des documents neutres

    Idéalement, ton client ne remarquera pas qu’il reçoit les marchandises d’un prestataire de services d’exécution. Toutefois, cela ne fonctionne que si tous les emballages et documents d’accompagnement sont neutres ou reprennent ta charte graphique. Il est préférable de fournir au prestataire de services ton propre matériel visuel.

    Conseil : s’il n’est pas possible de joindre la facture, tu peux également l’envoyer par e-mail avec la confirmation d’expédition.


    Rendre la procédure de retour et de réclamation conviviale pour le client

    Les retours soulèvent régulièrement des questions pour les détaillants en ligne :

    Où le client doit-il renvoyer les marchandises ?

    Qui est responsable de la manutention ?

    Pour les retours simples, le détaillant est généralement le premier point de contact. Dans le cas d’une pénurie ou d’un défaut, cela dépend de l’accord de service que tu as conclu avec le fournisseur. Les marchandises concernées seront alors renvoyées au fournisseur ou devront être envoyées directement au fabricant. Dans tous les cas, veille à ce que l’adresse de retour soit clairement indiquée sur tes documents de livraison.

    Conseil : les bons fournisseurs de services de dropshipping proposent des règles raisonnables pour le traitement des retours. Cela signifie que tu dois également pouvoir retourner les articles.


    Garde un œil sur la satisfaction des clients

    Le problème est qu’en raison du manque de contrôle, il peut toujours se produire des cas qui ont un impact négatif sur la satisfaction du client. À son tour, le détaillant en ligne doit réagir de manière accommodante afin de ne pas aliéner définitivement les acheteurs et d’éviter une réputation négative. Avec des marges naturellement faibles, l’étau se resserre rapidement du point de vue financier.

    Conseil : inclue toujours dans tes prix les coûts du préfinancement, des retours et des clauses de bonne volonté. Ne commence pas avec des marges minimales dans le seul but de réaliser un premier succès commercial.


    Expédition traditionnelle ou dropshipping

    Comme tu l’as vu dans le tableau ci-dessus, chacun des modèles d’entreprise est associé à des opportunités et à des risques. Par conséquent, tu dois analyser exactement quelle approche est la mieux adaptée à l’orientation actuelle et future de ta boutique en ligne. Bien entendu, le capital disponible joue un rôle à cet égard. Il convient néanmoins de vérifier s’il n’est pas plus économique d’investir dans le stockage et la logistique.

    Conseil : un mélange des deux options est également envisageable et même recommandé. Par exemple, tu peux expédier toi-même ton assortiment de base ou tes « articles à rotation rapide », et faire de la livraison directe pour les produits moins importants.

     

    Conclusion

    L’art du dropshipping consiste à trouver un partenaire approprié et à automatiser autant que possible tous les processus. S’il est possible de s’assurer que les données sont à jour et que les livraisons sont fiables, le dropshipping est un modèle intéressant avec lequel les commerçants en ligne peuvent développer leurs articles et leur assortiment et gagner beaucoup d’argent.

    Cependant, le dropshipping n’est ni facile ni bon marché. Sans couverture de capital et sans investissements initiaux, un modèle commercial de commerce électronique solide peut difficilement être réalisé sur cette seule base, contrairement aux promesses de nombreux prestataires.

    Il est donc toujours conseillé d’effectuer des recherches permanentes et d’essayer de nouvelles stratégies de marketing prometteuses.

    Des processus fluides peuvent être réalisés, en particulier si un système ERP est utilisé en arrière-plan, qui prend en charge les livraisons directes et permet aux systèmes de magasin d’être connectés via des interfaces intelligentes.